07 janvier 2009

V 7 No 20 : LES MINIS ENTREVUES MULTIPLES (MEM)

Après l’édition, l'information est ajustée, s'il y a lieu,
sur le site du bulletin


Parc de la Mauricie (janvier 2009)

Section Nouvelles www.acoc.info
Guide d'admission universitaire - Automne 2009 - Version du 10 janvier 2009
Test d'aptitude aux études dentaires - Date limite: 15 janvier 2009
Portes ouvertes dans les universités en hiver 2009
Contingentement universitaire
Minis entrevues multiples pour candidats à la médecine
Description de programmes universitaires
Aide en orientation

Site intéressant pour sonder les gens à partir d’un questionnaire.
www.surveymonkey.com/Home_Landing.aspx

Nombre de visionnement des albums photos des différents congrès de l’ACOC www.acoc.info/accueil/affichage.asp?B=921
Fondation 32, 1er au cégep St. Lawrence 43, 2e à l’université Laval (aucune photo), 3e à l’UQAC 52, 4e à Concordia 53, 6e à l’UQAR 57, 7e au HEC 166 et 7e à Moncton 343.

INFORMATION CONCERNANT LES MINIS ENTREVUES MULTIPLES (MEM) À l'intention de tous les candidats postulants en médecine à l'Université Laval, à l'Université de Montréal et à l'Université de Sherbrooke se qualifiant pour les contingents réguliers. Les applications pour un poste dans un programme de doctorat en médecine continuent à se faire indépendamment à l’une ou à plusieurs facultés de médecine, selon le choix des candidats. Cependant, les trois facultés de médecine francophones du Québec (Université Laval, Université de Montréal et Université de Sherbrooke) ont convenu de gérer ensemble la passation des MEM. Ainsi seront invités aux MEM, les candidats jugés éligibles à ces MEM par l’une ou l’autre de ces Facultés. Même si la personne invitée n’aura à passer les MEM qu’à un seul endroit (Montréal, Québec ou Sherbrooke), ses résultats aux MEM seront acheminés à chacune des facultés à laquelle elle a appliqué et qui l’aura jugée éligible aux MEM. Les MEM se dérouleront le 19 et le 25 avril 2009 seulement. Tout candidat sera convoqué pour l’une ou l’autre de ces deux dates. Donc, chaque personne se qualifiant pour les contingents réguliers et qui veut postuler à une faculté de médecine francophone du Québec doit s’assurer d’être disponible à ces deux dates, advenant qu’elle soit convoquée aux MEM. Tous les candidats éligibles recevront un avis de convocation pour l’un des sites de passation entre le 3 avril et le 7 avril 2009. Il ne sera pas possible pour un candidat de changer la date déterminée pour ses MEM. Les candidats éligibles aux MEM seront répartis aléatoirement entre les trois lieux de passation (Montréal, Québec ou Sherbrooke) à l’une des deux dates mentionnées ci dessus. Toutefois, pour ce qui concerne la répartition aléatoire entre les lieux de passation, seules les facultés de médecine où la personne aura été jugée éligible aux MEM seront considérées. À titre d’exemples : (1) la personne n’ayant appliqué qu’à une faculté et jugée éligible aux MEM par cette faculté sera invitée aux MEM à cette faculté; (2) une personne habitant Montréal et jugée éligible aux MEM par chacune des facultés peut être invitée à passer les MEM à Québec ou Sherbrooke. Il ne sera pas possible pour un candidat de changer le lieu de passation de ses MEM. Il est prévu que chaque candidat ait à débourser un montant pour chacune des facultés de médecine (Laval, Montréal ou Sherbrooke) où il aura appliqué et qui l’aura jugé éligible aux MEM. Ce montant, ainsi que les modalités de paiement, seront mis sur le site WEB à la fin de janvier 2009. Pour permettre de gérer les MEM sur le principe d’un seul site de passation pour les trois facultés de médecine, la personne qui fait une demande d'admission au programme de doctorat en médecine de l’Université Laval consent d'emblée à ce que les facultés de médecine des trois universités échangent les renseignements personnels nécessaires pour (1) répartir les personnes invitées parmi les lieux de passation et aux dates choisies pour les MEM, (2) identifier les fiches servant à recueillir leurs résultats aux MEM et (3) vérifier le paiement des frais MEM. La personne consent aussi, et d'emblée, à ce que ses résultats aux MEM soient envoyés à chacune des facultés qui l’aura invitée aux MEM et pour laquelle elle aura payé les frais exigés. http://w3.fmed.ulaval.ca/site_fac/index.php?id=mem#c5374

Le « Projet de loi 50 », dont il a beaucoup été question en 2008, a disparu avec le déclenchement des élections provinciales, mais devrait être présenté à nouveau dans le menu législatif du nouveau Parlement et nous avons bon espoir qu’il concrétise enfin la réserve d’activités pour les c.o. Nous aurons l’occasion d’y revenir via le Cyberbulle. Entre temps, vous pouvez consulter : Le rapport Trudeau qui redéfinit notre champ de pratique et nos activités réservées projetées, et qui a servi de base au projet de loi : www.opq.gouv.qc.ca/fileadmin/docs/PDF/Rapport-sante/Rapport_Sante-ment_Sommaire.pdf Le dernier projet de loi : www.assnat.qc.ca/FRA/38Legislature1/Projets-loi/Publics/07-f050.htm Le mémoire de l’OCCOPPQ présenté à l’Assemblée nationale : www.occoppq.qc.ca/comm/pdf/Memoire_Loi50_mars2008.pdf Laurent Matte c.o. président du secteur orientation de l’OCCOPPQ

LE PROJET DE SÉPARATION DE L’ORDRE
Nous poursuivons nos discussions avec l’Office des professions pour concrétiser la séparation de l’OCCOPPQ en un ordre de la psychoéducation et un ordre de l’orientation. Ceci suit évidemment l’agenda politique, sur lequel nous n’avons qu’un pouvoir d’influence. De plus, toute modification au système professionnel a des répercussions sur l’ensemble du système lui-même, ce qu’il faut gérer. Mais les discussions sont positives et nous espérons être en mesure de vous apporter une information plus concrète au cours des prochains mois. Laurent Matte c.o. président du secteur orientation de l’OCCOPPQ

Info collégiale
L’arrimage des préalables des programmes collégiaux avec les nouvelles séquences de mathématiques. Nous savons que le travail du MELS est que ces préalables seront connus très bientôt. Aussitôt que ce sera officiel, nous enverrons un communiqué spécial. Bulletin du SRACQ www.sracq.qc.ca/infosraq/bulletin.asp

L’étudiant au cœur de nos préoccupations www.uquebec.ca/capres/Preoccupations-08-09/La-UNE.pdf

Un portrait de l’étudiant à son arrivée au collège Michèle Gingras, SRAM / Atelier du CAPRES, nov. 2008 www.uquebec.ca/capres/Animation-08-09/Atelier-08/Gingras.ppt

Les sans-diplôme au Québec : portrait d’ensemble Pierre Fortin, Université du Québec à Montréal www.uquebec.ca/capres/Preoccupations-08-09/fichiers/Sans-diplome-portrait.ppt

Passages et rythmes de passage. Le point de vue collégial Hélène Boulay, conseillère pédagogique, Cégep Maisonneuve / CTREQ 2008 www.uquebec.ca/~uss1109/dossiers/2007-2008/CTREQ-2008/Panel-Boulay.ppt

Passer du secondaire au collégial : quels sont les enjeux pour les étudiants et les établissements? www.uquebec.ca/capres/fichiers/Atelier-28-nov-2008.shtml
Les jeunes : héritiers et acteurs. Quelques tendances
L’articulation entre le secondaire et le collégial dans le cadre du renouveau pédagogique
Caractéristiques des étudiants qui disent avoir besoin d'aide pour développer des méthodes de travail
L'état actuel du réseau collégial... Un aperçu
Renouveau pédagogique au secondaire... Un résumé des modifications
Des activités favorisant le passage du secondaire vers le collégial

Des locaux ultramodernes pour les étudiants de Gestion de projet en communications graphiques du Cégep Beauce-Appalaches. La direction du Cégep Beauce-Appalaches a procédé le 16 décembre au CIMIC, à l’inauguration officielle des nouvelles installations de son programme Gestion de projet en communications graphiques.Les professeurs et étudiants du programme profitent désormais de locaux et équipements à la fine pointe de la technologie. « Le programme n’avait pas de locaux attitrés, explique le directeur général du Cégep, monsieur Charles Garneau.Les étudiants devaient les partager avec d’autres.L’équipement avait également besoin d’être optimisé.Comme nous n’avions pas suffisamment d’espace à l’intérieur même du Cégep, les nouveaux locaux ont été aménagés dans le secteur qui nous appartient au CIMIC.Nos étudiants en Communications graphiques côtoient maintenant ceux de Génie civil et de Génie industriel déjà installés au CIMIC. » Les nouvelles installations facilitent la promotion du programme d’enseignement. « Les nouveaux locaux et l’équipement qu’ils abritent sont de bons arguments de vente, explique le coordonnateur du programme,monsieur Jean-Philippe Aubé.Nous l’avons constaté lors de la récente journée Étudiant d’un jour.Les participants ont bien mieux compris la nature du travail du gestionnaire de projet en communications graphiques. » www.enbeauce.com/detail-actualite.asp?ID=11572 et www.editionbeauce.com/actualites.asp?nID=6791&Cat=3

Universitaire
Salon étudiant de la Semaine de l'agriculture, de l'alimentation et de la consommation Les étudiants de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation de l'Université Laval vous invitent à la 34e édition du Salon étudiant de la Semaine de l'agriculture, de l'alimentation et de la consommation du 16 au 18 janvier 2009 au Centre de foires d'Expocité de Québec. Avec pour thème « Une fourchette d'innovation », et événement comprendra notamment des kiosques d'information et des dégustations. http://saac.fsaa.ulaval.ca/salon-saac.htm

Admission à deux vitesses
La médecine est devenue une profession de femmes. Et cela dérange. Au point que certains suggèrent de réserver la moitié des places aux garçons dans les facultés de médecine pour établir un équilibre. Voilà une bien mauvaise façon de poser le «problème» et de trouver des solutions. Longtemps absentes puis minoritaires, les filles dominent dans les quatre facultés de médecine du Québec. Le taux de féminisation est de 68,5 % à l'Université Laval, de 66,3 % à l'Université de Sherbrooke, de 69,5 % à l'Université de Montréal et de 58,3 % à l'Université McGill. Cette occupation féminine inquiète certains. Ils estiment que la féminisation de la profession accentue la pénurie de médecins. D'autres, que la forte présence des femmes risque de dévaloriser la profession ou, du moins, de la limiter à la sphère de la pratique, alors qu'elle comprend aussi le volet de la recherche et de l'implication sociale et syndicale. Enfin, certains font valoir que la proportion d'hommes et de femmes en médecine doit être la même que dans la population. Le débat n'est pas nouveau. En 2002, Pierre Durand, le doyen de la faculté de médecine de l'Université Laval, soutenait qu'il fallait trouver des moyens pour «avantager» l'admission des garçons. Le journal L'actualité médicale a remis récemment le sujet à l'ordre du jour avec un article de la Dre Monique Boivin prônant la parité hommes-femmes dans les facultés de médecine. Selon Mme Boivin, les filles sont majoritaires parce qu'elles obtiennent les meilleures notes au cégep. Les gars sont donc pénalisés. Elle suggère donc de leur réserver la moitié des places à l'université. Les filles se feront concurrence entre elles, et les gars, entre eux. Avant de proposer une admission à deux vitesses qui envoie un bien drôle de message aux jeunes garçons et aux jeunes filles, il faudrait d'abord savoir ce qui explique la désaffection des hommes. Les notes élevées exigées sont-elles la seule explication? Le dossier scolaire n'est pas l'unique critère de sélection. D'autres compétences personnelles telles les capacités de jugement et de communication sont également considérées. La médecine n'est pas non plus la seule formation professionnelle à imposer un contingentement. Est-ce que les gars se surpassent pour pouvoir être admis en actuariat, en droit ou dans une autre discipline qui les attire, qui les motive et qui paie davantage sans la contrainte de travailler la nuit, la fin de semaine ou en région éloignée? Il faudrait le savoir avant d'inciter les gars à se traîner les pieds. N'y a-t-il qu'en médecine qu'ils ne peuvent supporter la concurrence féminine? L'admission dans une faculté doit continuer de se faire selon les mêmes critères, indépendamment du sexe. Réserver la moitié des places aux garçons signifie que les filles devront fournir encore plus d'efforts pour être choisies, alors que des garçons auront une place garantie avec des résultats moindres. On nuit aux garçons en agissant de la sorte. C'est conclure qu'ils sont incapables de faire face à la concurrence. C'est en faire des étudiants en médecine de seconde classe. Ce n'est pas ainsi que l'on valorise une profession.Il est aussi hasardeux de croire que la parité garantira que les futurs toubibs travailleront plus d'heures par année que leurs consoeurs. Même si les femmes accouchent, il n'appartient pas qu'à elles d'assumer les responsabilités familiales par la suite. Les papas prennent d'ailleurs de plus en plus des congés parentaux. Il est aussi fini le temps où Monsieur le docteur avait une femme à la maison pour s'occuper de tout. La médecine, comme les autres professions, doit s'ajuster aux réalités d'aujourd'hui au lieu de vouloir retourner en arrière. www.cyberpresse.ca/le-soleil/opinions/editoriaux/200901/02/01-814437-admission-a-deux-vitesses.php

La quantité et la qualité
On ne peut évoluer dans la formation médicale sans un apprentissage sur le terrain. C'est à force de voir des centaines de cas différents et de comprendre comment les pathologies s'influencent les unes les autres que l'étudiant en médecine apprend. La théorie et les analyses de laboratoire sont là pour soutenir le médecin dans son diagnostic, mais celui-ci doit faire preuve constamment d'un sens d'observation aigu, d'un pouvoir de déduction précis et d'un jugement sûr, parce que les erreurs sont souvent fatales. C'est pour cela que les étudiants en médecine et les résidents sont accompagnés dans leur cheminement par des praticiens plus expérimentés qu'eux. La faculté de médecine de l'Université de Montréal, tout comme celle de Sherbrooke, a restructuré ses cours il y a une quinzaine d'années: au lieu d'un grand nombre qui suivent des cours magistraux, on regroupe les étudiants en petites équipes de 7 ou 8 ayant chacune à leur tête un médecin professeur. Les connaissances approfondies, les techniques maîtrisées sont donc le fruit d'un apprentissage suivi et méthodique à partir de cas. Quand on a incité les médecins à la retraite pour sauver des sous, c'est tout le système que l'on a fragilisé. On ne remplace pas à pied levé l'expérience de toute une vie. Pour corriger les erreurs du passé et pallier le manque de médecins, le gouvernement Charest a augmenté les admissions dans les universités québécoises passant de 470 du temps du Parti québécois à 800 aujourd'hui. Et on voudrait encore les augmenter. Cependant, comment va-t-on régler le problème des professeurs chevronnés? Les professeurs titulaires dans les facultés de médecine seront-ils à même de livrer la marchandise? Ces spécialistes qui doivent former ces candidats sont des professionnels aux prises avec le quotidien de l'hôpital et de la clinique. Surchargés et stressés, entre les consultations des nouveaux cas, le suivi de leurs patients, la garde aux étages, à l'urgence, leur temps est limité pour montrer aux futurs médecins leurs techniques et transmettre leur expérience. Il y a une certaine inquiétude devant le fait qu'en enseignant à un plus grand nombre de candidats, les critères ne soient pas aussi rigoureux et qu'on relâche un peu les normes en nivelant par le bas la valeur de la formation. Or, si la formation comporte des lacunes par manque de professeurs chevronnés, quelle ampleur prendront les erreurs? Est-ce bien ce que la population est en droit de s'attendre? La formation en médecine d'un plus grand nombre de candidats apparaît donc comme un bonbon pour calmer les inquiétudes de la population, mais attention de créer des inquiétudes beaucoup plus grandes face à la compétence des futures générations de médecins. www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/opinions/200901/05/01-814813-la-quantite-et-la-qualite.php

CONFÉRENCES SUR LE GÉNIE MICROÉLECTRONIQUE - Des représentants du programme de génie microélectronique de l’UQAM offrent de rencontrer les conseillères et conseillers d’orientation dans les collèges pour présenter le baccalauréat en génie microélectronique, un programme qui mène à la formation d'ingénieurs reconnus au Québec et au Canada, dont on trouve la description complète sur http://www.micro.uqam.ca/ . Ils proposent également des conférences scientifiques aux étudiants et enseignants qui le désirent. Voici des exemples de conférences qui ont été données récemment dans certains cégeps et collèges: Au-delà du silicium, la microélectronique plastique www.sciences.uqam.ca/express/conf/conf_info_izquierdo.pdf , Une idée lumineuse, une technologie révolutionnaire www.sciences.uqam.ca/express/conf/conf_info_begin.pdf , L'ingénieur en microélectronique: chef d'orchestre du monde miniature www.sciences.uqam.ca/express/conf/conf_info_genie.pdf . Pour planifier une rencontre, vous pouvez communiquer avec l’assistante à la gestion du baccalauréat en génie microélectronique, madame Rosanne Roy, par courriel roy.rosanne@uqam.ca

Rencontre des responsables de l’information scolaire et professionnelle de l'Université de Montréal du 10 décembre 2008. Si vous n’avez pu vous joindre à nous, voici l’adresse Internet où vous procurer les conférences, documents d’appoints et informations présentés lors de la rencontre : Documentation U de Mtl www.webdepot.umontreal.ca/Usagers/corbeifa/MonDepotPublic/2008-12-10/ Notez qu’une copie des documents sera envoyée par courrier aux Cégeps non représentés. Sciences_biopharmaceutiques pdf et ppt; Musique ppt; Sciences infirmière ppt; Projet SEUR ppt; FAS ppt; Soutien limitations fonctionnelles ppt; IRBV Temoignages UdeM mov et ppt; FESP pdf; LiensWeb caracteristiques prog doc; Lien Web conferences physique doc. Témoignages www.webdepot.umontreal.ca/Usagers/corbeifa/MonDepotPublic/2008-12-10/7_IRBV_Temoignages_UdeM.mov N’hésitez pas à me contacter pour toutes questions relatives à la rencontre ou toutes autres questions sur l’admission aux programmes de premier cycle de l’Université de Montréal. Fanie Corbeil-Labonté Agente de liaison Université de Montréal fanie.corbeil.labonte@umontreal.ca

Laurie Dorval-Morissette, étudiante à Lévis Récit d’une session d’études en Espagne UQAR-Info a rencontré Laurie Dorval-Morissette, étudiante en 3e année au baccalauréat en adaptation scolaire et sociale au campus de Lévis, qui a passé une session d’études en Espagne le printemps dernier. www.uqar.ca/uqar-info/1108/etudesespagne.asp

ISMER Annie Séguin en Suède
Une étudiante en océanographie au sein du laboratoire d’écologie benthique de l’ISMER, Annie Séguin, s’est envolée pour Tjärnö, en Suède, pour un atelier de perfectionnement en statistiques avancées portant sur la planification de plans d’expérience et l’analyse de données en biologie marine. www.uqar.ca/uqar-info/1108/ASeguinSuede.asp

UQAR Étudier à la maîtrise en études littéraires : Entrevue avec Marc-André Marchand. Après un DEC en multimédia au Cégep de Matane, je suis entré à l'UQAR à l'automne 2005 dans l'espoir de poursuivre des études universitaires en lettres. Or, malgré mon passé quelque peu hors-cadre concernant la littérature, mes efforts n'ont pas été vains puisque je me suis rapidement acclimaté aux études littéraires ainsi qu'aux nombreuses – mais stimulantes – lectures nécessaires à nos travaux. Maintenant, je termine ma première session à la maîtrise en lettres. www.uqar.ca/uqar-info/1108/EntrevueMAMarchand.asp

Poursuivre ses études au 2e cycle en sciences comptables Josianne Duval a obtenu son diplôme de baccalauréat lors de la récente cérémonie de collation des grades à Lévis, le 8 novembre, des mains du recteur Michel Ringuet. Elle a alors reçu une mention spéciale pour la qualité de son dossier scolaire au 1er cycle. www.uqar.ca/uqar-info/1108/JosianneDuval.asp

La vertu devenue industrie
Protection de l'eau, qualité de l'air, décontamination des sols, recyclage, compostage, pas question de laisser détruire la Terre, avons-nous dit dans les années 80. Cette prise de conscience mondiale devait conduire à différentes formes de législation nationale et mondiale, dont le célèbre protocole de Kyoto ou les crédits de CO2. Encore faut-il agir. Mais ce ne sont pas les métiers et professions qui manquent pour soutenir l'action! « Au Québec, nous avons passé le cap des 32 000 emplois directement liés au secteur de l'environnement. C'est une croissance de 26 % en trois ans », constate Dominique Dodier, qui dirige l'organisme EnviroCompétences, le Comité sectoriel de main-d'œuvre de l'environnement. L'adoption de la Loi sur la qualité de l'environnement, en 1970, a jeté les bases de cette industrie. Mais cette dernière a vraiment pris son élan avec l'adoption de législations récentes, plus musclées, telle que la Loi sur la gestion des matières résiduelles, adoptée en 1998, et la Loi sur la qualité de l'eau potable, votée en 2002, à la suite de la pression du public. Le plus récent Diagnostic industriel et de main-d'oeuvre en environnement, réalisé par Zins Beauchesne et associés en 2007, est fort éloquent sur le dynamisme de l'industrie. Il révèle notamment que sept entreprises sur dix prévoient une croissance de modérée à forte au cours des trois prochaines années. Les 77 entreprises interrogées prévoyaient 1 084 embauches d'ici 2009. Pas étonnant qu'on parle de pénurie de travailleurs dans ce domaine, un constat perçu comme une mutation de l'industrie par Mme Dodier : « Ce n'est pas une pénurie, c'est l'effet de croissance qui cause un déséquilibre. De plus, il y a des postes en émergence qui viennent transformer le marché de l'emploi lié à l'environnement. » On parle maintenant de chimistes de l'atmosphère, d'ingénieurs en environnement, d'écoconseillers, de spécialistes des communications en environnement, d'avocats de l'environnement, de géographes spécialisés en environnement, de nettoyeurs industriels, etc., autant de titres qui n'existaient pas au tournant des années 2000. Pierre Lachance dirige le Conseil des entreprises de services environnementaux, un organisme qui regroupe plus de 50 entreprises et 6 000 travailleurs. « On note certains préjugés sur les métiers de l'environnement, mais il y a surtout de l'ignorance. Les gens sont peu enclins à aller vers ces métiers malgré leur désir de faire quelque chose pour l'environnement », signale-t-il. L'industrie n'a pas uniquement besoin de scientifiques, mais également de travailleurs manuels. En effet, on manque de conducteurs de camion, de mécaniciens, d'employés dans les centres de tri, des métiers qui n'exigent pas nécessairement une longue formation, mais qui sont essentielles à la progression de l'industrie. L'offre de formation au Québec est pourtant bien pourvue, avec près d'une trentaine de programmes de niveau collégial, plus d'une quarantaine de programmes universitaires et même une dizaine de diplômes d'études secondaires, sans compter la formation continue. En moyenne, les entreprises dépensent 2,7% de leur masse salariale en formation. Fait à noter, il semble que le parc des travailleurs en environnement soit composé en majorité d'hommes (70%). Les possibilités sont nombreuses. Les prochaines réglementations en matière de pollution atmosphérique et de gaz à effet de serre provoqueront de multiples occasions d'emplois. En outre, maintenant que le gouvernement récompense les villes qui recyclent, la gestion des matières résiduelles se doit d'être efficace, tout comme la gestion des eaux municipales. L'activité du marché immobilier a elle aussi un impact sur l'industrie de l'environnement. Il suffit de penser à la décontamination des sols, exigée par les banques lors du transfert de propriété. Les grands chantiers comme le développement éolien représentent pour leur part un potentiel immense. « Nous sommes devant un marché noble, ce sont des métiers qui visent à améliorer le sort de notre planète. Je crois que les nouvelles générations vont être davantage portées vers ces carrières », estime Mme Dodier. Ils recrutent Englobe www.englobecorp.com/fr Veolia services à l'environnement http://www.veoliase.com/ www.monemploi.com/mon_emploi/chronique/vertu-devenue-industrie-8356.html

Formation, documentation
PROGRAMMATION 2008-2009 DU CENTRE PSYCHO-SOLUTIONS À l’attention des professionnels en relation d’aide, le Centre Psycho-Solutions vous présente ci-joint ses activités de formation sur la thérapie brève orientée vers les solutions et les approches collaboratrices pour l’hiver 2009 à Québec et à Montréal. Vous pouvez bénéficier des activités du Centre Psycho-Solutions de deux façons : S'inscrire à ces activités à la carte : Formation de base en thérapie orientée vers les solutions ; Modèle intégré des approches collaboratrices ; Intervention auprès d’une clientèle peu motivée ou non volontaire ; Intervention brève pour les problèmes de dépendance; Organiser une formation sur mesure dans votre organisme ou former un groupe dans votre région. Pour toute information, contactez-moi par courriel au centre@psycho-solutions.qc.ca ou consultez mon site web à http://www.psycho-solutions.qc.ca/ . En espérant que cette offre réponde à vos besoins, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs. Yves Gros-Louis, psychologue et directeur www.psycho-solutions.qc.ca/04formations_base.html et le dépliant www.psycho-solutions.qc.ca/06doc_textes.html (et documentation gratuite).

Candidats recherchés pour une bourse de perfectionnement de 10 000 $ en sommellerie La Fondation de la Maison du Gouverneur offrira de nouveau, en 2009, une importante bourse de perfectionnement en sommellerie d'une valeur de 10 000 dollars. Le ou la récipiendaire fera un stage de perfectionnement en Italie, d'une durée minimum de quatre semaines entre les mois de mai et d'octobre 2009, selon les conditions établies par la Fondation. Cette bourse s'adresse aux sommeliers professionnels du Québec ayant cumulé un minimum de trois années d'expérience en service de la restauration, dont deux en service des vins et travailler actuellement dans un établissement de restauration du Québec. Les candidats doivent notamment être diplômés d'une école hôtelière reconnue, détenir l'attestation de spécialisation professionnelle en sommellerie (ASP) délivrée par le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec, ou un diplôme équivalent. La date limite est le 23 janvier 2009 pour déposer sa candidature auprès de la Fondation de la Maison du Gouverneur. www.maisongouverneur.com/news.php?lang=fr&action=details&id=73

École comportement - Des difficultés dès le primaire Près de la moitié des élèves qui ont des troubles de comportement présentent des agissements agressifs. Agressions physiques, menaces, vandalisme... Les élèves aux prises avec des troubles de comportement présentent des difficultés très graves dès le primaire. www.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2008/12/20081217-055301.html

Le français des élèves du primaire continue de se détériorer Le taux de réussite des élèves de sixième année à l'épreuve d'écriture a encore chuté entre 2005 et 2006. www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/200812/25/01-813117-le-francais-des-eleves-du-primaire-continue-de-se-deteriorer.php

À la recherche de sans-emploi disponibles: les villages de Charlevoix ratissés
www.cyberpresse.ca/le-soleil/affaires/les-regions/200812/14/01-810387-a-la-recherche-de-sans-emploi-disponibles-les-villages-de-charlevoix-ratisses.php



---------------------------------------------------------------------
Documents sur l'admission universitaire
Guide d'admission universitaire - Automne 2009 - Version du 10 janvier 2009 en collaboration avec Luc Thifault du Collège de Valleyfield
www.acoc.info/accueil/affichage.asp?B=915 Raymond Jean, c.o.

À noter à votre agenda
Comité organisateur du 8e Congrès 2009 de l'ACOC : 20-21-22 mai à l'université de Sherbrooke www.acoc.info/accueil/affichage.asp?B=810 Diaporama (album) du 7e congrès à Moncton www.flickr.com/photos/10892802@N08/sets/72157605167634050/show Une partie des photos sont aussi sur le site du Bulletin www.quelquechosedelacoc.blogspot.com Vous pouvez transmettre des documents reçus à la suite d’une conférence, peu importe le colloque ou congrès, ou un lien Internet à acoc@videotron.ca

Formation sur le MBTI les 6 et 7 avril 2009 de 8h30 à 16h30. Le coût global de la formation serait de 350$ par personne. Le lieu de la formation serait au Cegep François-Xavier Garneau à Québec. Il manque quelques participants pour former un groupe de 15 personnes. Nous exigerons le chèque 2 mois avant la formation. Les coûts de la session comprennent : Administration pour chaque participant(e) du MBTI; Correction pour chaque participant(e); Fiche des résultats pour chaque participant(e); Cahier de formation pour chaque participant(e) à la session de formation; Formateur qualifié pour les deux (2) jours de formation; Attestation pour chaque participant(e) de la formation suivie; Suivi et coaching téléphonique ou par courriel; Taxes fédérale et provinciale. Les gens peuvent communiquer avec moi pour me faire part de leur désir de participer. Marie Lagadec, Conseillère d'orientation Cegep François-Xavier Garneau mlagadec@cegep-fxg.qc.ca

Formation de l'Institut de recherche fondamentale et clinique en psycho-orientation (IRFCPO) pour l'Hiver et le Printemps 2009. La première formation initiale au diagnostic identitaire et à l'utilisation de l'épreuve Groupements aura lieu les 5-6 + 19-20 février 2009 à Montréal. Une journée d'étude de cas est aussi offerte à Montréal le 20 mars. Ceux et celles qui souhaiteraient se procurer le manuel de formation mis à jour cet automne, au coût de 18$ (15$ + 3$ de frais d'envoi postal) peuvent le faire en passant la commande par courriel à irfcpo.formation@sympatico.ca : indiquez moi l'adresse de facturation et celle de livraison (si différente). Le manuel de formation est réservé aux personnes ayant déjà suivi la formation initiale. Pour toute information concernant la formation, prière de vous adresser directement à irfcpo.formation@sympatico.ca Louise Landry, c.o. Secrétaire générale de l'IRFCPO

Bruno Tremblay, c.o. secrétaire général de l'ACOC
ACOC@videotron.ca


Abonnement au bulletin électronique
Quelque Chose de l'ACOC



Votre courriel :


Les modalités d'inscription au bulletin sont mentionnées sur le site www.quelquechosedelacoc.blogspot.com/2006/08/v-5-no-1-modalits-dinscription-au.html

Aucun commentaire: